Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 23:44

LE MOINS QUE RIEN, par Dave Pelzer
J'ai Lu, 2004

Rien n'est plus terrible que la réalité
Voici le récit terrifiant d'une enfance heureuse qui bascule du jour au lendemain dans la maltraitance. On peut trouver ce récit invraisemblable. Il n'en est que plus bouleversant si l'on parvient à admettre l'inadmissible : qu'une telle chose soit possible. Car, d'après les informations ajoutées en fin de roman, le "cas" de Dave Pelzer (qui raconte ici sa propre expérience) n'est pas le plus grave recensé en Californie ; il vient en troisième position... On a peine à penser que les deux autres puissent être encore en vie.

Le plus terrible dans ce récit est l'absence, l'absence totale d'explication quant au changement brutal de comportement de la Mère. L'indifférence et la résignation totales du Père, grand gaillard dont on a peine à concevoir qu'il puisse agir ainsi - ou, justement, ne PAS agir.

C'est un témoignage effarant et effrayant, où l'on sent un pathétique excessif, une volonté d'émouvoir, un excès de tout... mais si c'était vrai ? Si ça l'est ?

A lire aussi : de Dan Simmons, Le Conseiller. Ou comment un conseiller d'éducation affecté dans un établissement scolaire devient "vengeur" la nuit en constatant la maltraitance sur des enfants. A mettre en relation avec l'image de l'enfant dans nos sociétés : devenu sujet de films d'épouvante où l'épouvante... c'est lui. (Voir La Malédiction de David Seltzer, adapté au cinéma, Le Village des damnés de Wolf Rilla "remaké" par John Carpenter d'après le roman de John Wyndham, etc.)  TLP

A suivre : L'ado perdu

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloggieman - dans US littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Bloggieman
  • : Livres, films, séries, société : Bloggieman vous livre ses impressions.
  • Contact

Rechercher

Pages