Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 04:34

Les créationnistes sont increvables !
Le croirait-on ? Alors que les philosophes rêvent d'un monde meilleur et que les politiques en parlent tout en oeuvrant au maintien de celui-ci, notre époque - dans laquelle certains ont cru voir, dès les années 1980, la "fin de l'Histoire", douce ironie - n'est toujours pas débarrassée des guerres de religion, des fanatismes divers, des intégrismes polymorphes.
Ceci pour amener sans douceur un sujet qui, certes, était davantage d'actualité sous l'ère Bush (George W.), mais n'en a pas pour autant disparu de la scène (essentiellement américaine, mais pas seulement) : la résistance virulente et étonnante d'une étrange caste de faux-penseurs et de vrais manipulateurs : les néo-créationnistes !

Néo-, c'est une fleur qui leur est faite : car ces énergumènes n'ont rien de très néo, entre nous. Ils représentent la charge de la foi contre la science et rejouent une pièce déjà jouée bien des fois (les "spécialistes", ou observateurs, précisent "trois fois"). C'est la pièce intitulée : Darwin est un singe et Dieu a créé le monde et l'homme. Avant, ils niaient l'évolution et prétendaient que Dieu avait créé l'homme à son image, tel quel, comme ça, dès l'origine. Un bon Américain moyen, avec son mode de pensée et tout, n'attendant dans sa grotte préhistorique que l'architecte capable de lui construire un pavillon résidentiel avec pelouse artificielle et voisin(e)s à la Desperate Housewives.

Ces pseudo-penseurs en liberté, qui voudraient tant substituer la religion à la raison, niaient jadis l'évolution ; puis ils changèrent leur discours, démontrant par là-même la vérité de l'évolution humaine : désormais, l'évolution n'était plus niée, elle était subordonnée à la volonté de Dieu, rétabli dans ses fonctions de démiurge tout puissant. Futé, le Grand Barbu n'avait pas créé une fois pour toutes ses avatars humains : il avait inscrit dans sa création des changements déterminés qui allaient la mener de l'état primitif à l'état civilisé. Ainsi, tout rentrait dans l'ordre : Darwin n'avait rien fait d'autre que révéler les merveilleux desseins de Dieu et son infinie ingéniosité. L'essentiel, dans l'histoire, étant de laisser le contrôle au Barbu, et surtout pas à la nature, synonyme de désordre. Ils appelèrent cela l'intelligent design, ou "dessein intelligent".

Si ces gens épousaient une méthode scientifique, on pourrait réfléchir ; hélas ! ils se contentent d'exploiter les failles de la science. Celle-ci ne pouvant démontrer la véracité de TOUT ce qu'elle bâtit, les néocréationnistes se servent de cette incapacité pour dénoncer les carences des "systèmes" scientifiques et prétendre que la croyance en un Dieu créateur est aussi valable sur le plan épistémologique que la croyance en un "big bang" ou une sélection naturelle darwinienne. D'où l'assaut d'associations religieuses au sein des établissements scolaires américains, comme au bon vieux temps du procès du singe, en pleine aube du troisième millénaire.

Vue d'Europe, la stratégie peut paraître grossière. Innocente ingénuité de l'Européen ! Car ladite stratégie non seulement porte ses fruits auprès d'un grand public ignorant des subtilités de la science (vous connaissez tout, vous ? pas moi), mais en plus elle convainc un certain nombre de "scientifiques" et de "penseurs" très sérieux qui y souscrivent et entendent rendre à Dieu la place qu'il a perdue dans la méthode scientifique moderne. S'il ne s'agissait que d'un débat sans danger, qui s'en inquièterait ? Mais il s'agit bien de rendre force et vitalité - voire agressivité - à la religion agonisante, au détriment du "matérialisme" scientifique qui fonde la pensée actuelle. Bref, un nouvel assaut d'obscurantisme, en un siècle où l'on pouvait espérer en finir avec les guerres de religion, et où l'on croyait révolue une mise en cause aussi saugrenue des acquis de la science.  TLP

A lire (entre autres nombreuses publications) :
- Le Nouvel Observateur hors-série 512, décembre 2005-janvier 2006 : "La Bible contre Darwin"
- Le Monde2, n°86, 8 octobre 2005 : "Dieu contre Darwin, La nouvelle guerre civile américaine" par Samuel Blumenfeld
- Le procès du singe. La Bible contre Darwin, Gordon Golding, Bruxelles, éditions Complexe, 2006
- Les créationnismes : Une menace pour la société française ?, Olivier Brosseau et Cyrille Baudouin, Ed. Syllepse, mai 2008
- Pour en finir avec Dieu, Richard Dawkins, Librairie Académique Perrin, février 2009
- Dieu versus Darwin : les créationnistes vont-ils triompher de la science ?, Jacques Arnould, Albin Michel, 2009.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloggieman
commenter cet article

commentaires

Bloggieman 11/07/2009 09:28

En effet, ça mériterait qu'on fasse le point, mais avec toutes les références que tu cites il faudrait plusieurs livres :)) Et puis le prochain X-Files au cinéma doit aussi sortir à cette date, puisque c'est celle de la colonisation annoncée de notre planète par les aliens. Ah ! la la, quel boulot, comme tu dis !!!

elvys 10/07/2009 20:46

A quand un article sur l'annonce programmée de la fin du monde le 21 déc 2012 ? C'est le sujet en vogue au café en ce moment et certains sont à fond, ça va frapper encore plus fort que le bug de l'an 2000, les Mayas l'ont prédit, la Bible, les web-bot, la Nasa, et même le I Ching (ou Yi-king) peut permettre de déterminer la date fatidique de l'Apocalypse !
Voilà du boulot pour Bloggieman !

Présentation

  • : Le Blog de Bloggieman
  • : Livres, films, séries, société : Bloggieman vous livre ses impressions.
  • Contact

Rechercher

Pages